Les élections du 28 janvier ont donné les résultats suivants :

  • Airbus DS S.A.S. Elancourt : la CFTC fait 25,6% en CE et 27% en DP : belle progression (+ 3%)

Elancourt

  • Airbus Defence and Space Elancourt : la CFTC fait 8,8% en CE titulaires (mais plus de 11% pour les suppléants ainsi qu’en DP). Dommage, la représentativité n’est donc pas atteinte malgré une belle progression (+2%)
  • Airbus Défence and Space (Siège social, activités orbitales, fonctions corporate) site des Mureaux: La CFTC recueille 33% des suffrages en CE et 43% en DP.
  • Airbus Defence and Space (activités devant intégrer la JV Airbus Safran Launchers) site des Mureaux : la CFTC recueille de 15% (titulaires) à  plus de 16% (suppléants) en CE (-1 à 2%), et 20% en DP (+2%)

Les Yvelines sont plus que jamais un département où la CFTC s’implante de façon durable, contrairement à Toulouse (Haute Garonne) ou Saint-Médard en Jalles ( Gironde), qui ont pourtant vécu une campagne CFTC très similaire, fondée sur le développement et l’épanouissement personnels et collectifs, plus que sur le confort des activités de CE ou la peur devant l’inconnu que provoque la co-entreprise avec SAFRAN (posture de défense des acquis sociaux).
 Les Mureaux
Encore une fois, les listes d’Entente intersyndicales n’ont pas fonctionné. On constate que le défoulement cathartique a bien lieu lors d’une élection professionnelle : les salariés veulent un combat, une campagne dure et agressive, que ce soit entre les Organisations Syndicales ou contre la Direction et la Gouvernance, et donnent leur préférence aux plus pugnaces.
Triste réalité déjà décrite dans ce blog : la sous-culture de lutte de classe est bien présente, et comme il est difficile d’en sortir quand l’exercice du Pouvoir,où qu’il soit, ne cherche pas le bien commun !

Publicités