La CFTC a félicité Monsieur Macron pour son élection. Au delà de la formule de politesse, le syndicat CFTC de la métallurgie des Yvelines souhaite immédiatement ajouter au communiqué confédéral, un point d’attention sur les éléments d’idéologie anti-vie qui apparaissent dans le programme du nouveau Président.

Il s’agit de l’instrumentalisation des personnes comme objets de trafics. Qu’est-ce que la GPA sinon un trafic d’être humain vivant, sinon la réduction d’une femme à être une usine à enfant(s) conformes à un cahier des charges ? Qu’est-ce que la légalisation de l’euthanasie si ce n’est la pré-éminence de l’utile ou de l’agréable sur l’être, sur l’existence d’une vie humaine? Qu’est-ce qu’un programme scolaire orienté « efficacité économique » si ce n’est l’instrumentalisation des personnes pour des fins matérielles? Qu’est-ce que la recherche consommatrice d’embryons humains si ce n’est la réduction des personnes à du matériel?

Il y a beaucoup à craindre d’une telle idéologie. Le syndicaliste doit être attentif aux germes antisociaux qu’elle inoculera dans le monde du travail : la vie serait inférieure à ses attributs, ce qui crée une précarité insoutenable (« no future ») au cœur même des entreprises.  Conformité, utilité, plaisir, castes-classes-esclavages, fun and money, panem et circencens (du pain et des jeux) diraient les empereurs romains : ferments de décadence garantie, parce que la nature humaine n’est pas respectée.

La CFTC est immédiatement entrée en résistance face aux matérialismes nazis et communistes, elle doit entrer immédiatement en résistance face au matérialisme qui a pris un pouvoir supplémentaire lors de cette élection présidentielle et aider le nouvel exécutif à ne pas verser dans cette ornière.

Publicités