L’excellent site I-philo nous propose de relire en avril Alexis de Tocqueville. Et cela tombe bien. Hier, la CFTC métallurgie rencontrait Michel Boyancé, doyen de la faculté libre de philosophie et de psychologie, pour tenter de répondre à la question Kantienne : « que peut-on espérer? », lorsque l’univers économique libéro-marxiste est composé de gens à ce point individualistes qu’ils ne partagent plus les mêmes valeurs (puisque tout est relatif à soi) et ne s’en émeuvent guère, ce relativisme étant devenu lui-même une valeur.

Emmanuel Macron a appelé hier les chrétiens à être riches de leur manque de certitude, « non injonctifs », « humbles »….mais parallèlement, comme l’a souligné Joseph Thouvenel ce matin, il affirme que les lois de la République sont un absolu gravé dans l’airain.

Emiettement du lien entre les personnes, de la perception de la solidarité, et « en même temps », un Etat qui se veut absolu : l’individualisme peut facilement rejoindre le totalitarisme; Tocqueville avait raison, et ça vaut le coup de le relire.

Publicités